Tout le monde s’accorde à dire qu’une page web qui se charge difficilement peut énerver. Car, comme vous le savez, l’internaute est souvent pressé par le temps, et qu’il a horreur d’attendre surtout s‘il est connecté depuis son cellulaire ou sa tablette !

Il est donc primordial de trouver des solutions pour rendre votre site performant afin de ne pas perdre vos potentiels clients et votre référencement web.

Comment faire ? C’est ce que vous allez découvrir tout au long de cet article. Des conseils pour perfectionner considérablement la vitesse de chargement et ainsi doubler le nombre de vos visiteurs et propulser votre trafic.

1. Vérifier le temps de chargement de votre site !

D’abord, il faudrait établir un petit diagnostic pour vérifier la vitesse de chargement de votre site. En fait, cela peut se faire en ayant recours à des outils divers et variés qui existent sur le web. Grâce à eux, vous arriverez à connaitre la performance de votre site et à appliquer sans tarder les petits conseils mentionnés par ceux-ci. On peut citer, entre autres :

  • Google PageSpeed
  • Gtmetrix
  • Pingdom
  • WebPageTest

Alors si vous constatez que vous êtes dans le rouge ou orange, ne vous alarmez pas, des solutions existent pour vous sortir de cette situation.

2. Allégez le poids de vos images

On ne fait pas souvent attention à cela, mais en réalité le poids des images peut ralentir votre site, d’autant plus que techniquement, environ 70% du temps de chargement d’un site est celui imparti aux images.

Sur un blog, par exemple, ne téléversez pas une photo en HD que vous aurez prise avec votre cellulaire, tablette ou appareil photo, car elle doit peser dans les trois à quatre Mo (mégaoctet), tandis que sur un site, ce qui est parfait, c’est d’avoir des fichiers inférieurs à 100 Ko (dans le meilleur des mondes). Par exemple, 3 Mo est égal à 3000 Ko, ce qui est beaucoup trop lourd et bien au-delà des 100 Ko recommandé !

La solution consiste à réduire le poids de vos images en modifiant leur dimension et en utilisant des outils pour « compresser » et optimiser vos images!

Plusieurs outils sont à votre disposition pour modifier la dimension de vos images :

  • Le célèbre Photoshop,

C’est très simple, il suffit d’appuyer sur le bouton « Enregistrer l’image pour le web » et de choisir les nouvelles dimensions.

  • Gimp

C’est un outil qui vous aide également à rétrécir la taille de vos photos, semblable à Photoshop, mais gratuit.

  • Picmonkey

Cet outil vous aidera à revoir les dimensions de vos photos en ligne sans avoir à télécharger un logiciel sur votre PC.

Nous vous conseillons d’adopter le format JPEG ou JPG qui est moins volumineux qu’un format PNG  qu’on utilise principalement quand on a besoin de transparence.  Le JPEG donnera un rendu supérieur à celui d’un GIF, utilisé pour l’animation des images.

Quand vous aurez apporté des modifications à la taille de votre image, vous pourrez la compacter davantage à l’aide des outils suivants :

  • Sur le web, vous pouvez recourir à l’outil TinyPNG.com qui fait un travail exceptionnel de compression de vos images sans perte de qualité.
  • Ou alors, adoptez l’outil Imagify qui est payant. Il est très bien conçu, et offre une API intégrale, un plugin WordPress et vous pouvez le trouver en français !
  • Autre alternative sur WordPress, vous pouvez également installer le module d’extension EWWW Image Optimizer, qui est capable de comprimer systématiquement chaque photo que vous téléchargez.

3. Placer vos fichiers en cache

Recourir à une mise en cache (https://cachingexplained.com/fr/) optimisera sensiblement la rapidité de chargement de votre page web.

Si vous ne disposez pas d’un puissant serveur ou que vous votre site est hébergé sur ce que l’on appelle un hébergement « mutualisé » et que vous avez beaucoup de visiteurs qui se connectent en même temps à vos pages, la vitesse de chargement de votre site sera plus lente et celui-ci fonctionnera au ralenti en raison du nombre de requêtes lancées simultanément.

Mettre en cache un document Web consiste booster la vitesse de consultation pendant l’utilisation d’un navigateur web.

A l’aide d’une mise en cache, votre site va construire un fichier qui comprend une version statique, comme s’il s’agissait d’une capture d’écran de vos pages sur la toile. Quand quelqu’un visitera votre site, c’est ce fichier statique qui lui sera montré. Cette technique permettra donc de prévenir les différentes demandes sur votre serveur et automatiquement vous gagnerez considérablement en vitesse de chargement !

Certains plug-in de caches permettent aussi de compacter tous vos fichiers CSS et JavaScript ainsi que vos photos. Ainsi votre page sera plus rapide au chargement.

On peut vous recommander comme module d’extension de cache WordPress, le WP Rocket, qui n’est pas très compliqué, et en plus, il se charge de tout! Celui-ci est une extension payante, mais diablement efficace ! Vous pouvez essayer aussi les extensions gratuites WP Super Cache ou W3 Total Cache. Faites une sauvegarde de votre site web avant d’activer ces extensions, car celles-ci pourraient « briser » votre site web !

4. Effacer les extensions superflues

Quand vous utilisez WordPress, n’oubliez pas d’examiner parfois les extensions que vous utilisez ainsi que de les mettre à jour. Mais, surtout, voyez si vous en avez encore vraiment besoin.

En effet, certains plug-in (extensions) consomment énormément de ressources, par conséquent, si vous constatez qu’ils ne servent plus à rien, débarrassez-vous-en! Il faut savoir que chaque extension crée des requêtes qui doivent être traitées par le serveur pour l’affichage de chacune des pages, donc plus vous aurez d’extensions activées, plus le chargement de votre site risque d’être long

Pour évaluer l’impact sur le chargement de votre site de chaque plug-in, l’extension Query monitor vous aidera à détecter les plug-ins qui consomment trop de ressources et/ou rendent votre site très lent.