À compter de juillet 2018 avec la sortie de Chrome 68, Chrome indiquera que tous les sites HTTP sont «non sécurisés».

Qu’est-ce que ça veut dire ‘chrome 68’ ? Que va apporter cette nouvelle mise à jour aux propriétaires de sites ainsi qu’aux internautes ? Pourquoi est-il urgent de migrer son site vers HTTPS ? Quelle est la signification des termes SSL ? Pourquoi choisir un certificat SSL et lequel ? Quelle est l’avantage procuré par l’achat d’un certificat ? Combien de temps un certificat SSL reste-t-il valable ? Vous vous sentez perplexe dans cet univers d’ambiguïtés, c’est normal, en effet c’est pour cette simple raison qu’on est là aujourd’hui afin de vous aider à éclaircir ces points en répondant à toutes vos questions.

Google Chrome vient d’annoncer son intention de considérer les sites en HTTP comme non sécurisés dès le mois de juillet en dépit de leurs contenus. Selon Google, le HTTPS doit continuer à être adopté massivement et devenir le standard afin de sécuriser le web. Déjà ce ‘S’ de HTTPS désigne le terme anglais ‘secured’ qui signifie sécurisé, ce qui garantit l’échange des données sur la toile en toute sécurité sans le moindre souci, elles ne peuvent en aucun cas être espionnées ou modifiées. Ce changement est prévu depuis des années puisque Google a réalisé de multiples évolutions et progressions dans ce sens. Tout d’abord en déclarant un impact positif sur le référencement naturel des sites dont la page d’accueil serait en HTTPS depuis 2014. En 2016, la firme américaine a décidé d’accélérer davantage le processus en supprimant le cadenas vert à côté de l’URL ensuite, les internautes ont remarqué l’affichage de la fameuse expression « Non sécurisé » pour toutes les pages de saisies de données personnelles et confidentielles en 2017, cela a commencé à porter ses fruits en améliorant les classements de ces sites dans les résultats de recherches.

Cette nouvelle mise à jour va engendrer chez les esprits des internautes que tels sites sont un gage de confiance et d’authenticité. Par ce moyen, les administrateurs permettent aux visiteurs de faire confiance en la sûreté de leurs sites parce qu’ils savent déjà à l’avance que leurs données sont en toute sécurité ce qui va créer une sérénité voire même une aisance lors de leurs navigations sur le web. Concrètement, 81 des 100 premiers sites sur le web utilisent HTTPS. Le passage des sites de HTTP à HTTPS est un sujet sur lequel il est donc indispensable d’être au point si l’on veut optimiser sa visibilité sur le moteur de recherche le plus populaire et rassurer ses utilisateurs. Sans oublier que l’image de marque d’un site internet est étroitement associée au degré de sécurité proposé lors de la navigation.

Que signifie “certificat SSL”?

Le certificat de sécurité SSL désigne le terme anglais Secure Sockets Layer,il s’agit tout simplement d’un protocole de sécurisation des échanges et des transactions sur internet. SSL permet notamment des transferts de données hautement sécurisées à travers une connexion sécurisée, ces données sont encryptés et ne sont lisibles que par l’émetteur et le récepteur concerné. L’importance de ce certificat de sécurité ne cesse d’augmenter, surtout avec la crainte croissante du piratage. C’est donc tout naturellement que le HTTPS s’est développé en priorité sur les sites de paiement en ligne pour protéger les coordonnées confidentielles telles que celles bancaires.

Comment acheter et installer un certificat SSL?

L’achat d’un certificat de sécurité SSL se fait auprès de son hébergeur web ou bien d’une autorité de certification reconnue à condition de prouver son identité et que l’on soit bien le créateur du site afin de pouvoir afficher l’URL en « HTTPS ». L’installation d’un certificat de sécurité est souvent comprise lors de l’achat de celui-ci, ce qui est le cas si vous faites l’achat de votre SSL chez Hétu solutions évolutives.

Je veux commander un certificat de sécurité

Quels sont les différents types de SSL?

Il existe différents types de certificats qui vous permettront de mettre en lumière les URL qui seront protégées. Trois variantes de certificats ont la capacité de protéger un nom de domaine : un certificat unique à un nom de domaine, un nom de domaine et ses sous-domaines ou plusieurs noms de domaine.

➢ Domaine unique :
Un certificat « Domaine unique » permet de sécuriser un nom de domaine unique. Si vous n’avez qu’un site web sans sous-domaines contenant des formulaires de saisie, ce type de certificat est amplement suffisant.
Exemple : www.google.com

➢ Wildcard : sous-domaines illimités :
Un certificat Wildcard est capable de sécuriser un nombre illimité de sous domaines. Ce type de certificat vous permet de sécuriser l’intégralité de votre site et de vos sous-domaines.
Exemple : comptabilite.votredomaine.com

➢ Multi-domaines : plusieurs noms de domaines :
Les certificats multi-domaines ou SAN (Server Alternative Name) autrement dit l’installation d’une seule licence sur plusieurs serveurs, cette dernière convient à la gestion de plusieurs sites web et pages de plusieurs domaines. Si vous possédez différents sites web, c’est l’option la plus fiable puisque vous n’exploitez qu’un seul certificat. Il beaucoup est plus coûteux, mais sécurise plusieurs domaines. Ce qui est important, les noms de domaines doivent appartenir à la même organisation qui est propriétaire du certificat.
Exemple : hetuse.ca et hetuse.com

Combien de temps un certificat SSL reste-t-il valable?

Un certificat SSL est émis pour une certaine durée et valide jusqu’à sa date d’expiration. Les délais d’obtention pour un certificat de sécurité varient selon le type de certificat de sécurité que vous choisirez. Quelques certificats peuvent être achetés pour une période allant d’un à trois ans. En cas d’expiration, l’achat d’un nouveau certificat est nécessaire pour le
renouvellement.

Je veux sécuriser mon site web, que faire?

La meilleure option est de nous contacter et nous évaluerons vos besoins et vous offrirons une solutions adaptée à votre réalité. Vous pouvez également contacter votre hébergeur pour faire l’achat d’un certificat de sécurité et son installation.